ACCUEIL HAUT EN COULEURS A L’HÔTEL HOBO

Hôtel Hobo, Stockholm: le studio Aisslinger transforme une construction brutaliste des années 70 en événement design

L’hôtel Hobo ouvert en 2018 se trouve dans un quartier central de Stockholm et fait partie d’un gros projet visant à faire revivre et régénérer ce quartier. Avec son équipe, le célèbre designer allemand Werner Aisslinger a développé et appliqué un concept d’architecture intérieure qui réalise exactement cet objectif: il a fait du Hobo un espace exaltant pour voyageurs urbains. Le client pénètre dans un univers inspirant, grisant et coloré – et découvre un design d’exception.

«L‘hôtel Hobo est un lieu ouvert avec des projets artistiques suivis, une alimentation issue de l’agriculture biologique et des équipements spéciaux comme une installation aquaponique agricole, le salon de coiffure et l’atelier de réparation. Ces éléments riches en histoires forment avec les détails du design un site accueillant et émotionnel pour les clients du monde entier ainsi que pour les habitants de Stockholm» lit-on dans l’historique du design du studio Aisslinger.

L’aménagement des chambres de l’hôtel-boutique est axé sur la fonctionnalité. Les lits en pose libre sont orientés vers les fenêtres, une construction avec cadre en acier les relie à un bureau et permet d’y accrocher des lampes ou des objets personnels. Tous les meubles comme les armoires à vêtements, les tabourets en liège et les tables de nuit viennent du studio Aisslinger. Pour l’aménagement des salles de bains, le choix s’est porté sur les produits de Kartell by Laufen. Ils ont pour base le design iconique de Kartell, allié à la qualité suisse de Keramik Laufen. Parmi les critères retenus pour l’aménagement, le studio Aisslinger a tout spécialement veillé à la
durabilité. Les 187 lavabos fournis pour ce projet par Kartell by Laufen sont en SaphirKeramik. Ce matériau céramique révolutionnaire et très robuste, à rayons très minces, a été développé par Keramik Laufen.

Photo 1: Hobo Hotel, Stockholm 

Photo 2:: Kartell by Laufen. Foto: Keramik Laufen, Studio Aisslinger