Michaela Weisskirchner Barfod

Un souffle de légèreté

Elle est architecte, scénographe et designer. Son style: aérien, léger, entraînant – et toujours avec un petit effet surprenant.

Michaela Weisskirchner-Barfod est née à Vienne, mais se sent chez elle à Copenhague depuis de nombreuses années. Elle a fait des études de design à Londres pendant un an, puis a accompli ses études d’architecture à l’Université des arts appliqués de Vienne où Zaha Hadid a été sa prof pendant 5 ans. A l’époque déjà, elle se sent attirée vers le nord et part pour un échange d’un an à la Dansmark Designskole. Après ses formations en architecture et design, elle s’intéresse à la scénographie, aux mises en scène d’un espace et fait des études de scénographie à Copenhague, est assistante à l’Opéra pendant un été avant qu’un emploi ferme lui soit offert. La ville, le milieu du design, l’atmosphère, la culture l’ont séduite: «Ici, on vit sans hiérarchies, dans le respect mutuel et avec une ouverture d’esprit qui donne naissance à plein de nouvelles choses.» Dans cet environnement, elle creuse sa créativité, travaille comme cheffe de projet dans le cabinet d‘architectes JDS où elle dresse de nombreux projets de concours. C’est aussi à cette époque qu’elle fait la connaissance de son mari, fonde une famille – et son propre bureau d’architecture et de design d’intérieur; en 2013 vient s’ajouter Fabelab.

Fabelab

Ses deux filles donnent à Michaela Weisskirchner- Barfod l’idée de nouveaux produits pour enfants. Sous le label Fabelab, elle crée un univers d’objets

fantastiques en fantasie tissu avec lesquels on peut faire des tas de choses: s’habiller, jouer, faire des câlins. Ses talents et aptitudes d’architecte, de scénographe et de designer se cumulent pour donner naissance à des produits qui inventent des histoires et enflamment l’imagination: un design scandinave de haute qualité, conçu pour les enfants, sobre, fonctionnel et inspirant indéfiniment. Entre-temps, elle a un nouveau projet: les minimakers – des kits de bricolage pour enfants qui, eux aussi, visent à éveiller de bonne heure la créativité et l’envie de créer et de faire par soi-même. Michaela Weisskirchner crée, elle aussi, encore autre chose: un design d’intérieur respirant la légèreté. 

 

Nordic Design

Le style de vie scandinave a tout de suite plu à Michaela Weisskirchner – même si elle a dû s’habituer à certaines choses: que tout le monde roule à vélo, qu’on se baigne encore dans la mer au mois de novembre... «Les Danois aiment leur pays et grandissent dans l’idée que c’est le plus beau pays du monde – même quand il pleut», explique-t-elle et évoque l’importance d’un beau chez-soi. «Le design fait partie intégrante de la tradition des Danois – c’est une partie de leur culture.» Ce qui fait qu’il est normal d’avoir quelque part un objet design ou vintage. Une clarté aérée correspond à son style: elle se réfère à la nature, à l’eau, au sable, aux teintes du bois, aux tons menthe. La douceur vaporeuse – et la transparence lumineuse. Le tout parfaitement assorti, avec des formes harmonieuses et des lignes fines. Mais il y a quand même toujours un petit clin d’oeil taquin et une histoire à découvrir – ou à écrire.